• Ciao Bella 2019

    Ciao Bella 2019.

    Ça n’est pas seulement la fin d’une année, c’est surtout la fin d’une décennie.

    10 ans.

    10 ans c’est pas rien quand même.

    Il y a des décennies avec de grandes avancées technologiques, de grandes révolutions humaines, des victoires scientifiques, et il y a des décennies où on rigole un peu moins.

    2010-2019 c’est quand même pas un bilan hilarant. 

     

    C’est la décennie où on se rend compte que les générations précédentes ont un peu foutu la mierda et se sont servi de notre planète comme d’une déchèterie géante, en trinquant joyeusement à leur surconsommation, sans imaginer une seconde qu’il y aurait des lendemains façon gueule de bois pour la planète.

    (Merci les Boomers) 

     

    Et quand une ado de 16 ans essaye d’éclairer les consciences, les adultes lui rient au nez en lui demandant de retourner à l’école et en se moquant de ses couettes.

    Adultes consommateurs, moralisateurs, ne se préoccupant absolument pas d’où vont leurs montagnes de poubelles qui doivent certainement disparaître par l’opération du Saint Esprit une fois parties dans le gros camion vert (camion qui fait trop de bruit le matin à 6h devant leurs fenêtres par ailleurs). Ils lui rient au nez, méprisants, assis dans leur grosse bagnole qui pollue pour aller au boulot.

     

    Adultes qui gueulent parce que l’essence augmente, parce que les clopes augmentent, parce que leur retraite est en baisse, eux qui ont arrêté de bosser à 60 ans et qui sont propriétaires depuis leurs 30 ans de maisons Phénix construites dans les années 80. Génération d’une époque où il y avait environ 5 chômeurs, où on trouvait du travail easy à 18 ans, avec un certif, en fumant 2 paquets de gauloises par jour, dans des voitures sans ceintures et sans retros, vidant leurs cendriers sur le bord de la route, en ignorant complètement les moyens de contraception et en vivant au jour le jour.

    Dure la vie, quoi. 

     

    2010-2019 c’est la décennie des attentats en France, en Belgique, à Orlando et ailleurs. C’est Fukushima, les mutations génétiques, et toutes les autres catastrophes naturelles/pas naturelles (mais c’est pas le climat, non, tout va bien). C'est Trump aux États-Unis, c’est Notre Dame qui part en flamme, ce sont les gilets jaunes qui manifestent pour leur pouvoir d'achat en filmant la scène avec des téléphones portables à 1500€ quand le smic est a 1521€ (Brut). Normal.

     

    Ciao Bella 2019

     

    C’est la 3G, la 4G, bientôt la 5G, et tous les satellites qu’on en finit plus d’envoyer en orbite pour nous dire via Waze combien de temps on va mettre à faire 2 km en voiture.

     

    C’est la décennie où on a perdu Amy Winehouse,  Steve Jobs, Nelson Mandela, Robin Williams, David Bowie, Prince, Mohamed Ali, Carrie Fisher, Jeanne Moreau, Johnny, Pierre Bellemarre, Aretha Franklin, Aznavour, Chirac et la petite Maëlys, entre autres.

     

    Ça fait du monde quand même.

     

     

    Il y a eu quand même 2, 3 trucs bien en 10 ans. On va avoir vite fait le tour mais voici quand même :

     

    C’est la décennie du mariage pour tous, en France, en Colombie et en Allemagne, c’est la décennie de la France championne du monde de foot pour la seconde fois. Déso pas déso les belges, bisou.

    Ce sont les femmes d’Arabie Saoudite qui peuvent enfin conduire sans se faire arracher la tête par leurs frères bien-aimés.

     

    C’est la décennie de Game of Thrones, de la Casa de Papel, Stranger Things, de Burger Quiz, de Blanche Gardin, de Intouchables, des deux incroyables Jokers.

     

    C’est (enfin) une prise de conscience sur le harcèlement que subissent les femmes partout dans le monde grâce au mouvement #metoo. Oui messieurs, on parle de vous, et c'est pas joli joli. Vous vous prenez pour qui, sérieusement.

    C'est le Clergé qui doucement, mais surement, ouvre la porte aux paroles de victimes.

     

    C’est le mariage de Kate et William, la naissance de leurs 3 héritiers, et la Reine qui est toujours vivante, et qui va sur ses 100 ans, ouais.

     

    Et n’oublions pas, c’est la décennie où on a failli attraper Xavier Dupont de Ligonnes. On est passé à ça, les gars. La prochaine sera la bonne !

     

    (Disparus des radars cette décennie également, François Fillon, Rama Yade et Benoît Hamon, pffiout disparus, si vous les retrouvez, dites-le nous)

    Ah et malheureusement on me dit dans l’oreillette qu’il n’y a toujours rien pour Laura et David en cette fin 2019.

     

    A titre personnel, ce fut une décennie riche en événements, en rencontres, mais en pertes aussi, et en émotions. J’espère que la prochaine sera aussi intense mais assurément moins chaotique.

      

    Ciao Bella 2019

     

    Belle fin d’année à tous


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :