• Malgré la pluie et le vent, je vous souhaite un bon week-end à tous.

    Allez, plus que quelques heures

     


    votre commentaire
  • C’est toujours une mauvaise idée de signer une tribune quand on est le seul nom très connu, et de devenir du coup le porte-parole de ce mouvement. On est en 1ere ligne pour se ramasser toutes les flèches qui tombent.

    Je trouve aberrant que des femmes puissent dézinguer le travail de fond qu’ont pu faire toutes les victimes sur la dénonciation des violences.

    Elles mélangent tout.

    C'est nul.

     

    Non, la drague lourde n’est pas du harcèlement, c’est vrai.

    Non, les victimes ne veulent pas enfermer tous les hommes qui les sifflent.

    Non, personne ne veut que nous devenions une nation puritaine.

    Il ne faut pas tout mélanger.

     

    Mme Deneuve n’a pas du prendre le métro depuis bien longtemps, parce que c’est devenu chose courante de se faire tripoter, frotter ou insulter dans les transports en commun. Tellement courant que les statistiques disent que presque 100% des femmes en feront l’objet un jour. Peut-être qu’elle ne trouve pas ça grave Catherine, ou déplacé, peut-être qu’elle trouve que c’est beaucoup de bruit pour rien.

     

    Peut-être qu’elle pense que notre cul est à disposition des inconnus de passage, et qu’ils se permettent de s’y frotter n’est pas dérangeant. Sur les ados, c’est inadmissible, mais sur les femmes adultes c’est tolérable ?

     

    100%

    Est-ce normal pour autant (est-ce que c’est devenu la norme) ?

    Est-ce moins grave parce que tout le monde le fait ? Bah ouais, apparemment.

    Faut donc fermer sa bouche, et offrir son corps au domaine public apparemment.

    Non, les femmes, les filles, jeunes, vieilles, moches, grosses ou pas, en jupe ou en doudoune, on le sait, devraient pouvoir s’habiller comme elles le souhaitent sans avoir à avoir peur de la réaction des hommes.

     

    Ce ne sont pas des animaux, les femmes ne sont pas des proies. Le viol n’est pas une affaire de vêtements ou d’attitude, c’est une violence, un abus de force et un traumatisme dont la plupart des victimes ne se remettent jamais.

    C’est inacceptable. Les filles ne doivent pas apprendre à s’habiller autrement, les garçons en revanche, doivent apprendre à respecter tout le monde.

     

    Et ce qui est inacceptable c’est de voir une centaine de femmes humilier les victimes une seconde fois. Dénaturer leurs propos et saper le travail de fond qui est fait pour que la société prenne en main ce problème.

    Le milieu du cinéma a lancé le 1er pavé dans la mare avec l’affaire Weinstein, mais c’est partout. Dans les grandes entreprises, dans les petites PME, à l’école ou à la fac.

     

    Comment ne pas avoir peur des conséquences quand on retrouve son prof tous les jours, ou son patron, ou son collègue en tête à tête dans un bureau ?

     

    Comment oser dénoncer son voisin de palier et rentrer chaque jour, au risque de le croiser ? Des années de terreur en perspective. 


    J’ai lu des commentaires absolument révoltants d’hommes (pour la plupart, mais pas que) qui s’indignaient de la proportion que ça prenait. Mais pas choqués par le nombre d’hommes qui ont abusés de leur pouvoir, non. Choqué de toutes ces femmes qui prennent la parole. Choqué qu’elles profitent de ça pour parler alors que ça fait longtemps, que ce sont des profiteuses, des filles en mal d’actu.

     

    Effectivement, la parole prend du temps pour se libérer, parfois plusieurs mois ou plusieurs années, et ce n’est pas vouloir faire le buzz, ou un effet de mode.

    Ils sont indignés ? Mais oui MOI AUSSI JE M’INDIGNE, BORDEL ! (Mais pas pour les mêmes raisons apparemment) 

    Et si c’était leur fille, leur femme, si elles se prenaient une main aux fesses régulièrement dans l’ascenseur au boulot, ou des bises trop près de la bouche tous les matins, ou des réflexions à peine subtiles sur la tailles de leur poitrine ou de leurs fesses, ou leur bouche qui doit servir à bien des choses, de la part de leur patron. Mais ce serait pour rire bien sûr. Faudrait pas qu’elles s’offusquent ces petites saintes Nitouches.

    Leurs femmes oseraient-elles parler le soir en rentrant de ce qu’elles subissent au quotidien, sans avoir honte ?

    Ces mecs-là, ils n’iraient pas défoncer la gueule du patron ? OOOOOOH QUE SI.

     

    Moi je dis, laissons faire le progrès. Laissons la parole se libérer, annulons les délais de prescription, un crime est un crime, peu importe le temps qui passe. Les mecs doivent payer pour ce qu’ils ont fait.

     

    Qu’on appelle au 1er rang ceux qui sont toujours passé à travers les mailles du filet, Roman Polanski, Woody Allen, Kevin Spacey, Harvey Weinstein, Denis Baupin, Gilbert Rozon, Tariq Ramadan, David Hamilton, (ah ben non il est mort), et tous les autres.

     



    Ces mecs-là sont les arbres qui cachent la forêt. Combien sont-ils ces gens qui se croient tout permis ?

     

     

    Non mais pour qui se prennent-ils sérieux ? Si la justice ou le karma existe, j’espère qu’un jour, bien au chaud dans les douches collectives d’un établissement payé par mes soins et les vôtres, ils tomberont sur des mecs très affectueux.

     

    (je serai pour une fois ravie de payer mes impôts, j'avoue)

     

     

    Bisou les gars.

     


    votre commentaire
  • Bonne journée à tous

     


    votre commentaire
  • Bonjour amis de 2018.

    J’ai réfléchi aux bonnes résolutions dont je vous parlais l'autre jour, parce que je ne veux pas de trucs tout fait que je ne tiendrai jamais, et j'ai trouvé. Voilà.
    Je reporte certaines de mes résolutions de l’année dernière parce qu’elles me plaisent bien, que je les tiens, et que j’ai envie de continuer :

     

    1. Lire plus que l’année dernière, une sorte d’objectif qui se reporte d’année en année.
    J’ajoute que dans le lot je voudrai lire au moins un classique (Baudelaire, Balzac, Hugo… Je ne sais pas encore, vous avez des suggestions ?)

     

    2. Aller au musée au moins deux fois. Ça me plait bien de trouver des expos d’adultes qui plairaient aussi aux enfants.
    L 'année dernière c’était Picasso, et le baroque des Lumières au Grand Palais.

     

    Les petites nouvelles résolutions de cette année :

    3. Partir en week-end en amoureux au moins une fois.

     

    4. Découvrir une nouvelle ville de France ou d’Europe.
    Je n’ai pas vraiment d’idée précise, beaucoup de villes m’attirent, Prague, Copenhague, Berlin, Strasbourg, Lille, St Malo, Porto, Florence… C’est assez éclectique, j'avoue.

     

    5. Économiser, telle la fourmi :
    Mettre chaque semaine une somme, peu importe combien, disons entre 2€ et 20€, et faire le bilan en fin d’année, pour au choix : les cadeaux de Noël, un nouveau tatouage, les charges ou autre.
    Franchement, ce n’est pas grand-chose, mais ça peut faire une bonne surprise en fin d‘année.

    Best - Objectif - de - cette - liste.

     

    6. Me remettre à dessiner, prendre du temps pour moi.
    J’avais pensé un temps à tenir un Bujo, mais c’est trop de travail, c’est trop tôt, je ne pense pas pouvoir le tenir. Juste crayonner, retrouver du plaisir à dessiner et écrire. On verra bien, je ne me mets pas trop la pression sur le moyen d'y parvenir.

     

    7. Rayer de nouvelles choses de ma todo List :
    Acheter un nouveau lit pour Ulysse, Faire changer les plaques de la boîte aux lettres, faire baptiser les enfants, Vider les cartons qu’il reste du déménagement,
    Apprendre à faire des chouquettes, apprendre à jouer aux échecs, Changer de canapé, ne pas abandonner le sport, Refaire Passeport, Essayer de recycler plutôt que de racheter des produits,
    Acheter des draps adaptés au nouveau matelas, jeter tout ce que je n’ai pas vendu sur le Bon Coin, trouver une babysitter, jeter les vieux draps et housses que je ne remettrai jamais. Arrêter de saouler mes enfants pour les prendre en photo, aller chez le dentiste, faire ma mammo, ne pas juger les gens sur leur orthographe. 

     

    Bien sur je continue l'éducation positive, comprendre et accepter mes enfants tels qu'ils sont, ne pas essayer de trop les changer. Pas simple d'accepter qu'ils ne rentrent pas forcément dans la même case que tous les autres, essayer de transformer chaque originalité en force. (Amen, passez moi l'Ostie et le vin de messe)

    Voilà les amis, mes bonnes résolutions de cette année.

     

    Et vous, vous etes team résolution ou pas du tout ?

      

      

     


    votre commentaire
  • Je vous souhaite une très joyeuse nouvelle année !

    Et pour le 1er article de 2018 je vous le demande : Quoi de neuf en cette nouvelle année ?

    Alors tout d’abord, qui dit 1er de l’an, dit bisou éméché, Saumon, Champagne et cotillons ? Oui bon, mais aussi un petit bilan des résolutions de l’année dernière, allons.

    Parce que ça fait 3 ans maintenant que je me suis mise à prendre de vraies bonnes résolutions, de celles que je sais être capable de tenir. 

    J’avais fait un article ici

     

    Pour les têtes de linottes et les nouveaux venus il y avait donc  :

     

    • Comme en 2016, lire un peu plus que l’année passée.

    2015 : 3 livres, 2016 : 5 livres, 2017 : 9 livres, c’est pas si mal. Franchement, vu mon état de fatigue comatique le soir quand je m’endors, c’est plutôt même une belle performance.

    Mais la moitié a été lue pendant les vacances d’été, on ne va pas se mentir.

     

    • Ensuite, aller au musée au moins 2 fois.

    Mission accomplie, dont une fois avec les enfants. Ça fait du bien de faire d’autres sorties culturelles que d’aller au cinéma voir des Disney. Picasso est très accessible aux enfants, avec les têtes carrées et les bras à la place des jambes, ça les fait beaucoup rire

     

    • M’améliorer, être une meilleure personne.

    Pas facile, mais j’y travaille. Je prends mieux soin de moi, je fais des efforts ( il y a 2 ans, ma bonne résolution pour prendre soin de moi et m'accepter mieux était de me mettre en jupe tous les lundis, de toute l'année !).

    J’accepte aussi les gens comme ils sont, en pardonnant leurs défauts et leur tentative de me faire un peu de mal parfois. Je suis moins susceptible, je passe l’éponge facilement. Je suis adepte du « Ça ne m’atteint pas, ça glisse » (et je vous jure que ça fonctionne).

    La colère me rend triste, aigrie et malheureuse et je n’ai pas envie d’être malheureuse. Alors je rejette la colère (ouais je deviens Dalaï Serge Lama, pouce en l'air et standing ovation pour moi)

     

    • Continuer l’éducation positive.

    Pareillement. Pas tous les jours facile de sortir de ce corps de mégère hystérique. J’y arrive mieux depuis la fin d’année, j’essaye d’être plus tolérante avec les enfants, moins fatiguée, moins déprimée, et donc plus patiente. (Mais des fois ma jumelle maléfique revient au galop ahahah)

     

    • Cuisiner un peu plus

    Ok, là c’était pas bien dur vu que j’avais complètement arrêté. Donc des rôtis, des légumes inconnus jusque là, courge butternut, courge spaghettis et autres légumes farcis, pizza maison ratée, etc. Je me suis lancée dans des menus improbables. Oui c’était un peu mieux.

     

    •  Me désintoxiquer de mon iPhone

    Encore une fois, loupé. Et pas qu'un peu. 

     

    • Rayer des trucs sur ma todolist.

    Là je dis oui ! il y avait (en vrac) :

    Acheter Canapé, Acheter un frigo familial, Apprendre à faire des chouquettes, Apprendre à jouer aux échecs, faire changement adresse carte grise, Changer enfin de matelas, Acheter un nouveau lit pour Ulysse, Changer de téléphone, Contacter Impôts pour changement adresse, Faire baptiser les enfants, Faire faire plaques boîte aux lettres, Aller au Japon ou au Canada, Ouvrir une assurance vie, Perdre 10 kg, Prendre rdv garage 107, Prendre rdv ophtalmo Ulysse, Prendre rdv dermato Eliott, Jeter les chaussures que je ne (re)mettrai jamais, Jeter les trucs inutiles, Refaire passeport, Trouver une baby-sitter, faire transférer les comptes, économiser pour un nouveau tatouage…

     

    J’ai donc quand même plutôt bien accompli certaines choses.

     

    J’ajoute même que je me suis mise au sport BIEN QUE CE N’ETAIT PAS SUR MA LISTE, AH AH AH !!! Oui, oui, vous m’avez bien lue. Investissement dans des baskets, team tomate et tout. Pour ceux qui me connaissent c'est un exploit.

     

    Pour l’année 2018, je vais réfléchir et je vais me trouver des trucs sympas.

    Et de votre coté, qu'avez vous réussi a tenir comme bonne pratique cette année, racontez-nous !


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires