• Hello,

    Alors, il y a toujours du monde par ici, ou bien vous êtes tous en vacances, en train de bronzer, les doigts de pieds enfoncés dans le sable, un milkshake à la main et le chapeau de soleil enfoncé sur la tête ?

    Mon feed Instagram est rempli de photos de Grèce, de toits blancs sur fonds bleus, ou de ruelles italiennes, je n'en puis plus ! J'ai l'impression que toutes les Instagrammeuses et/ou influenceuses que je suis se sont données rendez-vous là bas !

    Et vous, vous êtes ou ?

     

    Bon mois d'août à tous, et à bientôt

     


    votre commentaire
  • Pourquoi les gens aiment le foot tous les 4 ans ? 

    Parce que pour l’instant en France (comme ailleurs) on n’a pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent pour se remonter le moral.

     

    C’est particulièrement vrai en ce moment, mais c’est vrai un peu tous les ans, quand arrive le mois de juin et qu’on en a plein les bottes du boulot.

     

    Et pour se remonter le moral on a besoin de croire en quelque chose, d’avoir des objectifs.

     

    Alors individuellement bien-sûr on pense à nos vacances, notre prochain week-end, au permis de conduire qu’on va passer, ou au contrôle de maths que le petit dernier doit passer et pour lequel il a tant révisé.  

    Bon voilà, ça nous concerne nous, mais ça n’emballe pas les foules, tout le monde autour de nous s’en fout un peu faut avouer (même si ça fait mal à notre petit cœur).

     

    Alors qu’un grand sport national, ça passe aux infos, c’est dans les journaux, dans le métro, sur toutes les chaînes, sur Twitter, Facebook et dans toutes les conversations à la machine à café le lundi matin. Ça touche toutes les générations. Difficile de passer à côté.

     

    Pourquoi les gens aiment le foot tous les 4 ans ?

    Tous les 2 ans ça revient, un coup l’Euro, un coup le Mondial, faut bien se tenir au courant.

     

    Alors on tend l’oreille, même si on s’y connaît pas trop, et comme on est français, on est à la fois chauvin, mégalo et on a toujours un truc à dire même si on y connaît rien.

     

    Et aussi on a tous un pays qu’on aime pas trop pour des raisons complètement gratuites, genre la Belgique (parce qu’ils nous aiment pas, alors on les aime pas non plus), la Suisse (du chocolat et des comptes en banques planqués) ou le Mexique (rapport à des vacances en 1997 où on s’était fait piquer notre sac, ou on avait perdu les valises, enfin on sait qu’on les aime pas trop), on a tous une histoire comme ça, du coup on a pas trop envie qu’ils gagnent et on est pour la France, quoi qu’il en coûte.

     

     

    On découvre que les règles ne sont pas si compliquées, que Nooooon monsieur l’arbitre y’a pas faute, et ce hors jeu, hein, ce hors jeu, y’a que moi qui le vois ? Pfff simulation, toujours pareil avec les italiens ! C’est l’arbitre, il est quoi ? Espagnol ? Et bah voilà tout s’explique (mode mauvaise foi : ON).

     

    On mange des chips devant un Chili-Iles Féroé qu’on sait même pas où c’est les Îles Féroé, et qu’en plus ils ont une équipe nationale, ça nous en bouche un coin.

     

    Alors on soutient la France, on se met à retenir les noms de quelques joueurs et on s’arrange pour pas être trop largués quand faut discuter à la cantine du match de la veille.

     

    On parle de la règle de grammaire de MBappé comme si on était les seuls à l’avoir entendue, on dit que Ronaldo est vraiment sur la fin, que Deschamps va peut être démissionner et que tiens, j’ai entendu que Zidane s’était positionné pour reprendre le poste de sélectionneur ? Oui ah lalaaa, cette équipe de 98 quand même c’était quelque chose.

     

    On fait deux ou trois pronostics qui tombent piles, alors on s’enjaille, et pris par le jeu, on finit par mettre des drapeaux aux fenêtres et par croire qu’on aime le foot. C’est fou non ?

     

    Jusqu’à ce que la finale arrive et que… soit on gagne, l’engouement peut alors durer jusqu’à la rentrée de septembre, oui, oui, soit on perd et là, la magie s’éteint en une seconde, chacun reprend une activité normale, baisse la tête et reprend son train-train jusqu’à la prochaine fois.

     

    Le foot c’est comme les JO quand la France gagne des médailles. Ce n’est pas l’intérêt du sport (qui donc regarde une demi-finale de combiné nordique Norvège-Thailande en dehors des J.O. ?) mais le sentiment de fierté et d’appartenance que ça génère.

     

    Le football réunit les gens, et les fait communiquer, les fait partager du temps et des sourires, et échanger quand la période n’est plus tellement à l’échange.

     

    On se retrouve le temps d’une soirée, tous ensemble tournés vers un même objectif.

    Et puis le foot c’est pas cher, c’est un ballon et des copains. Et tous les enfants du monde peuvent s’identifier à eux, ça fait rêver, c’est la réussite à portée de crampons, le dimanche matin sur la pelouse du stade des Guilands à Montreuil.

     

    Pourquoi les gens aiment le foot tous les 4 ans ?

    Alors même si on n’aime pas ça, même si vraiment on comprend rien à cette règle de dernier défenseur, et que c’est décidément bien long un match, on s’accroche et on essaye de pas trop dezinguer les supporters que vous trouvez beaufs avec leur bière et leur perruque bleu-blanc-rouge ou leur chapeau-poulet (porteurs de ces chapeaux, moi je vous aime).

     

    Pourquoi les gens aiment le foot tous les 4 ans ?

    Parce que ces supporters-là sont peut-être des gens au bout du rouleau (de PQ), qui se motivent comme ils peuvent pour tenir la tête hors de l’eau, et qu’ils participent à leur façon au moral des français. A la liesse générale, on devrait les remercier. Oui, oui on peut dire que ce sont un peu les nouveaux psy.

     

    Et vous maintenant que la France est dans le car, vous soutenez qui ?

     


    1 commentaire
  • J- 30 (environ) avant les vacances !

    Comment vous sentez-vous ?

    Le bout du tunnel n’est plus si loin, vous tenez le coup, ou vous êtes au bout du rouleau ?

    Allez, courage

    illustration Mathou


    votre commentaire
  • Fake Hair don’t Care est une association bénévole qui collabore avec des perruquiers fabriquant des perruques 100% personnalisables pour les personnes atteintes de cancer, grâce aux cheveux naturels que nous leur envoyons.

    L’avantage de cette association (contrairement à la plupart des autres) c’est qu’elle accepte tout type de cheveux, naturels, méchés, colorés etc. 

    J’ai donc décidé de faire don de mes cheveux, que j’ai laissé pousser et entretenu du mieux que je pouvais, afin qu’ils aient suffisamment de longueur à exploiter.

     

    Fake Hair don't Care

    Si vous avez au minimum 10 cm de cheveux en bon état, vous pouvez aller chez un coiffeur partenaire, ou bien envoyez vous-même votre mèche avec le formulaire à télécharger sur leur site.

     https://fakehairdontcare.fr/

     Demander à votre coiffeur de tresser vos cheveux et repartez avec !

    Un petit geste pour une grande cause.

    N’hésitez pas, faites un don (de cheveux, ou financier)

     

    Tous les cheveux sont utilisés, même les plus abimés, qui dans ce cas de servent pas à des perruques, mais ont une toute autre utilité.

    (Je vous laisse aller voir sur leur site ce à quoi ça peut servir…)

     

    Fake Hair don't Care


    votre commentaire
  • 19 mai.

    Tout le monde ne parle que de ça depuis des jours, le 19 mai. 19 MAAAAAAI.

    Les terrasses réouvrent. Incroyable, formidable on attendait ça depuis des semaines. Tout le monde regarde la météo, de la pluie, ou pas, tant pis, on y va quand même. T’as réservé toi ? T’as ta place en terrasse ? Non ? Et pis t’as pas intérêt à y aller pour boire un diabolo menthe, ha ha ha. Faut y boire de l’alcool sinon ça compte pas, faudrait voir à pas prendre la place des vrais.

    A croire que c’est obligatoire de vouloir aller boire une bière en terrasse, alors qu’on en a plein le frigo. 

    A croire qu’il n’y a que ça d’important. Attention, ça l’est, hein, je dis pas le contraire.

     

    Moi je pense surtout aux magasins qui vont ouvrir. A la Halle aux chaussures, où je vais enfin pouvoir aller acheter des sandales à mes enfants. Parce que les godasses ça s’essaye, et que j’en ai ras la cafetière de commander, de payer, de renvoyer dans la foulée et de me faire rembourser 100 ans après (poke Vertbaudet, je t’aime quand même).

    19 mai

     

    Je pense aux magasins de déco, aux piscines, aux zoos, aux cinémas, aux théâtres, et aux musées (surtout quand on pense que les galeries sont ouvertes, elles), où je pense vraiment qu’il n’y avait pas ou peu de risques, avec des distances respectées, un masque, personne ne parle, et tout le monde est face aux œuvres, mais je ne suis pas Roselyne.

    J’ai hâte d’y emmener les garçons pour les ouvrir à la peinture et aux grands artistes. On essaye depuis quelques années de les emmener une fois par an au musée, mais 2020 a eu raison de notre rituel et de l’expo Pompéi qu’on n’a pas pu voir.

     

    Je pense aussi aux manucures, aux instituts et aux tatoueurs, même si beaucoup faisaient du shop privé on va pas se mentir, faut bien manger.

    Et je pense aux magasins de jouets, aux bijouteries, aux bowlings, et à tous les centres commerciaux, dont le mien, Vélizy II, où on a vu Alexandra Rosenfeld au Toys’R’Us qui a fermé depuis (c'est dire s'il y a du beau monde).

    19 mai

    Prochaine étape le 9 juin avec la réouvertures des parcs d’attraction, des salles de sports pour tous, et les restaurants en salle (et peut-être une petite table avec mes copines dans la foulée ?).

    Des bises


    2 commentaires