• Nous sommes lundi, début de semaine, il fait beau, il fait chaud, Beyoncé et Jay Z ont eu leurs bébés, les Clooney aussi, les week-ends vont commencer à être sérieusement remplis, on commence tout, on finit rien, Julie va dire oui, Koh Lanta est terminé, la fin d'année scolaire approche à la vitesse d'un cheval au galop, les cadeaux des maîtresses ne sont pas terminés, on est déjà à la moitié de l'année....

    Autant de raisons qui font qu'on a hâte d'être déjà au week-end prochain.

    Pensez à vous hydrater et bonne semaine à tous.


    votre commentaire
  • Aujourd'hui c'est jeudi, c'est télétravail

    (dommage pour les voisins, tant mieux pour les collègues)...

     


    votre commentaire
  • Mes chers kikis, j’ai testé pour vous la recette des cookies du blog de Laura, que m’a donné ma copine Meg (oui, les bonnes adresses se refilent sous le manteau, vous savez).

    J’ai jamais vraiment réussi a faire de bons cookies, ils étaient en général assez secs, pas assez plats, et pas du tout moelleux comme au mc Café. 

    Voici donc la recette originale de Laura. J’ai juste remplacé les MMS par 1 sachet 100g Vahiné pépites 3 choco, parce que j’avais que ça, et j’ai ajouté 1 sachet de sucre vanillé, parce que bon, ça trainait dans mon placard alors je me suis dit pourquoi pas.

     

    http://www.leblogdelaura.com/2014/11/les-meilleurs-cookies-au-m-du-monde.html?m=1

     

    220gr de farine fluide 

    200gr de M&M's (ou pépites chocolat)

    120gr de beurre à température ambiante 

    150gr de cassonade

    1 œuf 

    1/2 sachet de levure chimique (moi j’ai mis 1 sachet, j’avais mal lu)

    Un peu d'arôme vanille (à la place j’ai mis 1 sachet de sucre vanillé)


     

    En fait je teste cette recette afin d’offrir le fameux bocal « SOS Cookies » qu’on voit partout sur Pinterest et Instagram, aux maîtresses de mater et de primaire, comme cadeau de fin d’année. Il faut que la recette soit bonne, sinon elles seront déçues, non ? :)
    Avec la recette j'ai fait 15 cookies.

     

    J’ai donc trouvé des bocaux pas trop moches chez Auchan (ici 600 ml, mais 500 devraient suffire).

    Je les remplis par couches successives, je mettrai un cache-couvercle type papier de soie, un joli ruban, et je collerai une jolie étiquette à peu près comme celle-ci, avec ceci écrit dessus :

     

    Y’a plus qu’à laisser refroidir, et à les gouter !

    Hashtag #mégamiam


    2 commentaires
  •  

    Il fait chaud, j’ai chaud.

     

    On est toujours là, à râler, et gna gna gna, il fait froid, il pleut, j’aime pas la pluie.

    On n’est jamais content. Et on est fier de dire que c’est une spécificité bien de chez nous. On est français nous madame, on n’est jamais content, c’est comme ça, épicétou. (français ET parisiens de surcroit, je vous laisse imaginer le niveau d’insatisfaction).

     

    Donc nous voilà, il y a quelques jours, en plein mois de mai, avec nos gilets, nos bottes, nos manteaux, et notre air renfrogné, à se lamenter du printemps qui n’arrive pas. Et voilà qu’en une semaine, c’est le plein été, on ressort les ventilateurs, on souffle pour enlever la poussière sur nos petites robes d’été qu’on pensait ne jamais pouvoir remettre, on met nos sandales qui nous font des ampoules, et comme on n’y était pas bien préparé, ben on n’est pas content. Et on râle

     

    Il faut dire que sur Paris, une chaleur écrasante c’est pas super agréable. On étouffe. Et la pollution, messieurs, dames on en parle ? D’ailleurs, vous avez acheté vos vignettes, amis franciliens ? Et ben non bien-sûr, on la connait la Anne Hidalgo, elle veut se faire du fric sur notre dos gna gna gna. Et on paye pour avoir une vignette qui nous interdit de rouler ? épiquoiencore ?

     

    Alors pour arrêter de souffrir (parce qu’on n’est pas venu là pour souffrir, okay ?) on prend la bagnole, on prépare un sac en paille avec un brumisateur, les casquettes pour les enfants, un chapeau de paille, et hop on va fouler les planches, on va prendre l’air sur nos belles cotes de Normandie.

     

    Mais non, mais alors, c’est le pompon, tout Paris à la même idée que nous, et on se paye des bouchons de la mort qui tue.

     

    On met 5h quand d’habitude on en met 2, les enfants pleurent, on crève de chaud, la voiture devant prend la file du télépéage alors qu’elle n’a pas la carte, ça retarde tout le monde, les parents sont excédés, tout ça pour se retrouver collés-serrés sur une plage ou une terrasse digne de la côte d’Azur au mois d’août (et croyez-moi les kikis, je sais de quoi je parle).

    On se promène une demi-heure, on boit un café ou une grenadine à 12€, on achète un petit souvenir, on prend quelques photos, mais on va pas tarder, hein, il risque d’y avoir du monde sur la route au retour.

    Sans parler du prix du parking, pour rester en plein soleil tout l’après-midi, perdre 2 couches d’épiderme en s’asseyant le soir sur les sièges en cuir, avoir les enfants qui re-pleurent, et bénir la clim, en attendant de rentrer chez nous où finalement, on est pas si mal !

     

    C’est sympa la Normandie, vous direz aux collègues lundi matin, à la machine à café en montrant vos marques de coup de soleil. Ah ça ? ah ah ah, non, c’est rien, je suis allée en Normandie. Tout le monde vous sourit, mais chacun SAIT que vous avez vécu l’enfer, on lit de la compassion dans leurs yeux, ne faites pas semblant .

     

    Et sinon, vous faites quoi le week-end, vous ?

    Il fait chaud, j’ai chaud.


    4 commentaires
  • Parfois, on n'en peut plus, on a le cafard, et puis on met les mains dans les poches ou au fond de notre sac, et on en sort un petit bout d'amour.

    Un bonbon, une image, une voiture en ferraille, un jouet Kinder confisqué, ou une bille déposée là par de petites mains, une petite surprise qui nous fait sourire et qui égaye notre journée. <3

     


    votre commentaire