• Poivrons farcis

    J’en ai entendu parmi vous protester contre l’éventualité de l’arrêt de ce blog.

    Les anciens restent attachés aux articles écrits (j’ai pas dit les vieux). Contre vents et marées, contre la technologie qui gagne du terrain, contre les nouveaux médias.

    Alors bien que l’inspiration manque, vous en voulez encore.

    Soit.

    Vous viendrez pas vous plaindre.

    Voici donc la recette de mes poivrons farcis de mardi soir, voici du contenu, voici un article de qualitay.

     

    Ingrédients 

    2 poivrons
    2 sachets de riz
    250g de poulet
    Moutarde au miel
    Sel et poivre
    Huile d’olive
    Chapelure 
    Graines de sésame 

    Vous prenez donc deux gros poivrons jaunes, mâles ou femelles. 

    Vous les lavez et les faites précuire dans une casserole d’eau bouillante environ 5 min.

    Vous les sortez et dans la casserole d’eau vous mettez 1 ou 2 sachets de riz basmati à cuire (parce que je conserve l’eau de cuisson des légumes, eeeeh ouais). Si vous en prenez 2 il vous en restera pour le lendemain hein.

    Vous laissez refroidir les poivrons, et on attaque la viande.

    Vous prenez vos restes (rôti, poulet, dinde, jambon etc.), ici en l’occurrence des aiguillettes de poulet le Gaulois de qualité médiocre, mais qui font bien l’affaire pour la farce.

    Coupez et faites les cuire à la poêle dans un peu de matière grasse, lorsque c’est cuit ajoutez 2 grosses cuillères de moutarde au miel.

    Mélangez le tout, puis mixez au mixer (hé hé malin le lynx). Goutez.

    Mélangez le riz avec la viande, salez, poivrez.

    Coupez les poivrons en 2 dans le sens de la longueur et enlevez les pépins.

     

    Dans un plat allant au four, mettez vos quatre 1/2 poivrons farcis, avec un peu de riz au fond.

    J’ajoute de la chapelure, quelques graines de sésame, et un filet d’huile d’olive.

    En vrai je préférerai les gratiner au Comté sauf qu’il y a des réfractaires au fromage à la maison, si vous voyez ce que je veux dire. 

     

    Au four 20 min à 180 degrés.

    Le poivron sera bien croquant et la peau de s’enlèvera pas comme une vieille peau ridée, de sorte qu’aucun enfant se sera pris de haut le cœur en mâchant ce truc bizarre.

     

    Les poivrons jaunes sont plus digestes et moins forts en goût à mon avis, c’est pour cette raison que je les choisis.

    Bon appétit.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :