• Les poubelles qui débordent

    Je ne suis pas minimaliste. Je ne sais pas faire. J’ai un tas de merdier à la maison, des petits bouts de papiers, des souvenirs, des bombecs, des photos, des bibelots… Je ne suis pas particulièrement écolo non plus. Je fais pas tellement attention à ce que je consomme, je trie mes déchets quand j’ai le temps ou quand je n’ai pas le choix, bref, j’aime pas trop me prendre la tête, vous l’aurez compris.

    Mais quand même. Je me rends bien compte que des poubelles de 50 litres qui débordent toutes les semaines, et qui trainent au milieu de la cuisine, ce n’est plus possible. J'en ai ras-le-bol.

    Pourquoi acheter un paquet de gâteaux par lot de 2 pour soi-disant faire des économies (genre 50 ct l'économie), si on jette l’emballage plastique, les cartons de chacun des 2 paquets et à l’intérieur que chaque gâteau est emballé individuellement. Elle est ou l’économie, hein ?

     

    J’en ai marre aussi de faire les poubelles pour récupérer les sopalins non-utilisés de mes enfants. Par chance comme c’est des gros flemmards, ils les jettent à coté parfois, et ne prennent pas le temps de les remettre dedans. Génial. Ils les auront de nouveau au repas du soir. 

    On a une tonne de déchet, j’en peux plus. Les cotons, les bouteilles plastiques, les emballages de yaourts, les pubs dans les boites aux lettres, les cartons Amazon...

     

    Je sais que je pourrai acheter en vrac, mais : 1- je suis plutôt attachée à mes marques, 2- Faut que j’aille jusqu’à la Biocoop et c’est pas vraiment à coté, 3- c’est pas donné parfois le vrac, je pense aux différentes noix, ça monte vite, 4-  Il n’y a pas toujours l’équivalent de ce que les enfants aiment (ben oui pas assez chimique, pas assez de conservateurs ou d’additifs dans leurs biscuits allons). 

     

    Alors je vais me gratter la tête et tenter de trouver un bon compromis. 

     

    Déjà, j’ai commencé en participant à l’économie durable, ou économie circulaire, j’achète d’occasion des jouets et des vêtements, j’évite de remettre sur le marché de nouvelles choses quand c’est pas nécessaire. Je revends ou je donne également des affaires que j’aurai pu jeter. Je ne reçois plus de factures papier aussi, ça désencombre ma maison.

     

    Et puis je vais racheter des serviettes de table. Lavables, à l’ancienne. Fini les 4 rouleaux d’essuie-tout. Retour aux sources.

     

    Je vais arrêter de gâcher ce qui peut être encore consommé, je vais arrêter de faire des pates pour 8 quand on est que 4. Je n’ose même pas imaginer où vont tous nos déchets. La montagne énorme de déchets, de trucs dégueulasses, nos restes de bouffe mélangés aux couches bébés que des gens doivent trier pour nous. J'en ai la nausée.

     

    Je vous conseille Boud’feelée que j’ai découvert grâce à Leeloo2612. Sur son compte FB elle va un peu loin dans le zéro déchet (je suis pas prête psychologiquement au PQ fait-main, ou aux serviettes hygiéniques réutilisables, euh...) mais elle a plein de bonnes idées, et un talent certain en couture. Je vous mets le lien ici.

    https://www.etsy.com/fr/shop/boudfeelee

     

     

    Et vous, sans en arriver au zéro savon ou au lavage du linge aux feuilles de lierre, vous en êtes ou coté économie/écologie ?


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Leeloo2612
    Lundi 24 Septembre à 14:18
    Ici on est repassé aux mouchoirs en tissu, et aux lingettes en tissu pour les petits museaux et les fesses de bébés (de pipi, je ne suis pas encore prête pour le caca!). Les serviettes de table aussi sont en tissu, la prochaine étape va se passer dans la salle de bains. On change nos produits pour moins d’emballage et + de bio. Idem néanmoins pour les courses, j’aimerais faire du vrac et du 100% bio mais niveau budget ça va être compliqué :/
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :