• Et sinon quelqu’un sait si on a gagné ?

     

    Et sinon ?


    votre commentaire
  • Attention, avis aux âmes sensibles qui végètent habituellement devant Hannouna et ses potes sur C8 en rigolant très fort, cet article est long. Y’a beaucoup à lire. Vous n’en sortirez pas indemne.

    Vous voila prévenus.

     

    Quand on a un enfant « dans la norme », on ne s’en rend pas toujours compte, la taille standard, le poids standard, un QI standard, un niveau scolaire moyen, un niveau sportif moyen. On râle parce que ci ou parce que ça, mais on ne se rend pas compte que la norme, parfois c’est top. Ou que parfois, d’autres en rêvent !

     

    Quand on a un enfant un peu moins dans la norme, tout devient plus compliqué, l’autonomie, les devoirs, la propreté, l’orthographe, le langage, etc. Il y a 100 différences pour 100 enfants. Entendez par là que chaque enfant est unique, ET ÇA c’est plutôt chouette. Mais (parce qu’il y a toujours un mais), quand la particularité n’est pas bien accueillie c’est compliqué, particulièrement à l’école, ce monde impitoyable, tadadaaaa.

     

    L’école c’est bien, les maîtresses sont parfois pleines de bonne volonté, mais l’Education Nationale a ses limites. C’est un moule, et il faut rentrer dedans. Et comment faire rentrer un carré dans un triangle, hein ? Ben on peut pas, même si on appuie de toutes ses forces. On est évalué sur des connaissances, (le plus souvent théoriques, assis sur sa chaise au milieu de 30 autres enfants du même âge), on est noté sur nos écrits (sait-on bien recracher sur une feuille ce qu’on a appris par cœur ?), fait-on bien ses devoirs, ses exercices et réciter ses poésies ?

     

    Ça ne se limite pas à ça en vrai, m’enfin bon, vous m’avez compris.

     

    Les nouvelles pédagogies (non ça fait pas mal)

     

    Il existe des écoles parallèles. Des façons différentes d’apprendre les choses, d’autres pédagogies, la plus connue étant la méthode Montessori. Malheureusement ces écoles, privées la plupart du temps, ont un cout plutôt élevé, enfin plutôt élevé selon mes critères à moi (entre 3000€ et 3500€ l’année en général et ne vont pas toutes jusqu’au lycée).

     

    Voyons ce qui existe (du plus connu au moins connu, pour faire simple).

     

    Montessori

    La pédagogie créée par Maria Montessori est la plus rependue, elle repose sur l'éducation sensorielle et corporelle de l'enfant. Elle est également basée sur l’autonomie et ne classe pas les enfants par âge, mais par progression d’apprentissage. On y trouve beaucoup de matériel sensoriel, ces écoles peuvent être privées ou publiques, oui oui, il y en a. Cette pédagogie est également reproduite dans des colonies de vacances, et remporte un vif succès même auprès des enseignantes de l’EN..

    https://www.montessori-france.asso.fr/page/156818-accueil

     

    Les nouvelles pédagogies (non ça fait pas mal)

    Maria Montessori

     

    Steiner-Waldorf

    Avec beaucoup d’établissements en Europe, surtout en Allemagne, mais seulement une vingtaine en France, cette pédagogie a parfois été associée à un mouvement sectaire d’endoctrinement. Des plaintes leur collent à la peau, mais les enseignants et les enfants qui en sortent ont l’air conquis.

    Elle associe les différents arts, la science et la psychologie, et comporte 3 cycles, jusqu’à 19 ans, année de leur préparation au Bac

    http://steiner-waldorf.org/

     

    Freinet

    Basé sur leur mise en valeur des enfants, l’apprentissage à leur rythme et l’expression libre des enfants, c'est l'enfant qui, avec l’aide limitée des enseignants, construit lui-même sa personnalité (par « tâtonnement expérimental » ce qu’il apprend par lui-même, sans y être forcé, est naturellement mieux acquis), le travail se fait en groupe autour de sujets choisis par les enfants eux-mêmes.

    https://www.icem-pedagogie-freinet.org/

     

    Reggio Emilia

    Pédagogie libre, qui nous vient d’Italie, appelée aussi les « Cent langages de l’enfant » dans laquelle l’environnement tient une place essentielle. Les espaces intérieurs et extérieurs sont très importants et l’école entière est imaginée comme un atelier pour l’apprentissage de l’enfant. Les éducateurs et les parents d'élèves se partagent la responsabilité de la direction, dès le jardin d’enfant et sans hiérarchie.

    Cette pédagogie repose sur une vision humaniste de l'être humain et une idée démocratique de la société.

    http://www.reggiochildren.it/identita/reggio-emilia-approach/?lang=en

     

    Fröbel

    Friedrich Fröbel (ou Froebel) est éducateur et l’inventeur des jardins d’enfants (quelle belle invention). Comprenez que dans le « jardin d’enfants » : le jardin est l’école, et les enfants sont les plantes dont les institutrices sont les jardinières. Il met en place un programme essentiellement basé sur le jeu et l’activité physique pour « le développement naturel et harmonieux des facultés chez le petit enfant » en leur proposant un matériel spécifique. Notez que les maternelles d’aujourd’hui s’appuient encore pas mal sur ses méthodes.

    https://silapedagogie.weebly.com/freacutedeacuteric-froumlbel.html

     

    Les nouvelles pédagogies (non ça fait pas mal)

    Friedrich Fröbel

     

    Alors je vous demande donc messieurs dames, de bien vouloir faire un effort et d’ouvrir une cagnotte Leetchi pour tenter de me filer l’équivalent pour une scolarité primaire-collège-Lycée (pour 2 enfants). Soit 3000 € x12 années x 2 enfants.

    72 000 €

    On se débrouillera autrement pour les études supérieures, vous cassez pas la nénette.

     

    C’était un peu long, mais vous êtes courageux, vous avez été au bout.

    En vous remerciant


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires