• Nous voici au milieu de l’année, demain ce sont les vacances, et de l’avis de tous (et comme disent les vieilles personnes) « qu’est-ce que c’est passé vite c’est fou, hein ».

    Bref.

    On a à peine cligné des yeux que le petit Harry Pétard s’est marié, que son grand frère est devenu père de famille nombreuse, que Nadal a ENCORE gagné RG, et qu’ en France on a encore galéré aux JO, pour pas changer.

     

    A noter aussi que Paul Bocuse, France Gall, Maurane, Rose Laurens, Stephen Hawking, Christophe Salengro, Pierre Bellemare, et ma copine Fabienne nous ont quitté. Ca fait pas quand même beaucoup ?

     

    Que les deux plus grands maboules de la terre se sont aussi serré la pince devant des millions d’innocents qui en tremblent encore, Eva Longoria a enfin accouché et la vieille Brigitte Nielsen ex-Mme Stallone a annoncé qu'elle était enceinte (alors que ça pourrait être ma grand-mère). Je n’oublie pas bien-sûr aussi nos amis grévistes et leur calendrier-relou des grèves, les transports, les étudiants qui n’ont pas pu passer leurs épreuves, les retards au travail, les bouchons, la pollution qui augmente, merci les gars.

    Et aussi qu’en 2018 on a eu de la neige comme jamais, la N118 bloquée, les gens qui dorment dans leur voiture, toussa toussa. Aaaah, que de souvenirs. 

     

    Vous remarquerez aussi que nos petits bacheliers de cette année sont nés en 2000. En 2000 moi j'étais juste déjà chez papa Bouygues, je rencontrais mon mec et je dansais sur Manbo number five de Lou Bega. Eeeeh ouais. Ca file un coup sur la tronche, hein.

     

    Ce début d'année a été épuisant !

     

     

    Et voilà, donc, qu’en un clignement de l’œil, on est presque en juillet et que les soldes sont déjà là.

     

    Le programme pour la deuxième partie d’année :

     

    La suite de la coupe du monde, on va manger du ballon jusqu'au 15 juillet, soyez patients.

    BIEN SUR les vacances d’été. Le monde, la plage, les coups de soleil, les glaces à l’italienne qui dégoulinent sur le cornet et sur les doigts.

     

    La rentrée scolaire, l’achat des fournitures (on en a parlé ici, je vais pas vous la refaire, mais je suis déjà en sang rien que d’y penser), et puis octobre-novembre-décembre, le vent, la pluie, les rhino qui reviennent, les impôts, la course aux jouets, Noël, nouvel an, paf, 2019 !

     

    Alors si je peux vous donner un conseil : reposez-vous. Vraiment. Ça va pas être de tout repos ces mois à venir. 

     

    Profitez des vacances, soyez détendu du slip, pratiquez le laisser-couler je vous assure c’est bon pour la tension, c’est bon pour la santé.

    Des bises


    2 commentaires
  • Vous savez, moi je suis une madeleine. 

    Enfin, en vrai les madeleines ne pleurent pas, vous le savez, c’est l’IDÉE de la madeleine qui fait pleurer, le souvenir, l’enfance, Proust, tout ça. Bref, on ne pleure donc pas comme une madeleine mais moi oui. Je ne sais pas si c’est les hormones qui ne se sont jamais barrées ou quoi, mais c’est comme ça, un tas de choses me rendent guimauve.

    Les enfants, leur force et leur innocence me font pleurer, les spectacles de fin d’année me font pleurer, les fins d’année scolaire, les maîtresses à qui ont dit au revoir et merci, vraiment, tout ça, ça m’émeut beaucoup.

     

    J’ai un cœur de pierre pour beaucoup d'autres choses mais les enfants, c’est mon talon (d’Achille).

    Je vous concocte donc quelques articles de fin d’année, de fin de cycle, d’ici peu.

     

    En attendant, je vous laisse aller visiter le blog et l’Instagram de @Chagdeslutins, maman de 3, maîtresse et directrice rock’n’roll de son état, qui boit des bières et s'arrange bien avec le programme. 

     

    La fin d'année approche


    votre commentaire
  • Hello,

     

    Ici ce sera courses et rangement de l'appart la journée, puis Allemagne-Suède le soir pour le samedi, puis fête d'anniversaire de l'enfant N°2 le dimanche. 8 petits monstres de 6/10 ans qui vont carburer au sucre pendant 3 heures et courir partout. Je vais être rincée.

    Et vous, quoi de prévu ce week-end ?

     

     

     


    votre commentaire
  • Ça y est. Coup d’envoi de la coupe du monde 2018 en Russie aujourd'hui même. 

    Quand on pense Coupe du monde, on pense Platini, Zidane, 98, les bleus, champions du monde, Champs-Elysées, Gloria Gaynor, mais aussi des joueurs qui ne veulent pas descendre d’un car, une taupe, et Aimé Jacquet.

     

    Et quand on pense Russie, on pense Vodka, URSS, Poutine, Boris Eltsine, Tolstoï, guerre froide, Kremlin, et ballet du Bolchoï.

     

    Tout cela est-il bien compatible ? Boarh, je dirai que oui, ma foi.

     

     

    Alors, va falloir vous y faire, pendant 1 mois on va voir des joueurs en short et toque fourrée, courir derrière un ballon en dansant la Troïka.

     

    Ce qui est bien, c'est qu'on peut tout à fait ne pas être fan de foot et aimer quand même cette ambiance, cette effervescence que dégage cette rencontre internationale, comme les Jeux Olympiques, l’Eurovision, Miss Monde, ou n’importe quelle compétition qui déclenche un chauvinisme soudain.

    Il y a une émulation particulière dans le sport, il faut bien l’avouer, on est tous derrière notre drapeau, ce qui n’arrive pas souvent.

     

    Pour bien vous mettre dans le bain, voici les matchs de cette première semaine. On commence cet après-midi par le pas très sexy Russie-Arabie Saoudite (je vous donne mon prono : j'ai mis un petit 1-0 pour la Russie)

    Allez, rdv le 15 juillet pour la finale.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires