• Ah tiens, je vous ai dit que demain soir je suis en vacances ?

     


    votre commentaire
  •  

    Ceci est un article de la série onvanouslacherlagrappeunpeuoui (mais si, on la connait tous cette série, allons).

    Parfois on culpabilise à mort parce qu’on ne fait pas les choses comme il faut. Enfin comme il faudrait. Ou comme on imagine qu’il faudrait qu’on fasse. Enfin bref, on se met la pression, quoi, vous voyez.

     

    Mais je vais vous dire : Le monde est une sale pourriture capitaliste qui nous fait culpabiliser pour TOUT. Pour nos kilos, pour nos poils, pour nos coups de gueule, pour nos dents de travers, pour nos enfants mal coiffés, pour notre boulot pas assez/trop prenant, pas assez payé, où on fait trop/pas assez d’heures, pour nos sandwichs le midi, pour le temps qu’on ne passe pas avec nos enfants, pour les produits qu’on consomme et qui sont de la merde, pour les produits cosmétiques qui sont AUSSI de la merde, pour les émissions de télé qu’on regarde et qui ne sont pas assez bien non plus, pour dire que les jouets en bois c’est bien et que le plastique c’est mal, bouuuh. Tête qui tourne, culpabilité, stress, rongeage d'ongles.

     

    Non mais oh, ça va suffire oui ?

     

    L'objectif est de se débarrasser de toutes ces tensions inutiles et de revenir au fondamental : Être heureux. Pas con, hein ?

     

    Existe-t-il quelque part un manuel secret pour l’éducation de nos enfants ?

    Oui, OUI ? Montrez-le-moi.

     

    Sinon, je vais vous dire, on est toutes pareil, ou presque. Oui, on est des bonnes mères, je vous jure. Certaines mamans travaillent, d’autres non. Certaines ont un mec pour les aider, d’autres une grand-mère, et d’autres sont toutes seules. Et alors ?

     

    Voici les questions de base pour savoir si vous êtes une bonne mère :

    Essayez-vous de faire plaisir du mieux que vous pouvez à vos enfants ?

     

    Vos enfants mangent-ils suffisamment ? Vont-ils à l’école ? sourient-ils ? Se chamaillent-ils ? Les soignez-vous quand ils sont malades ?

     

    Voilà, ça se résume à ça. Que vous les laviez tous les 3 jours, qu’ils ne mangent pas leurs 5 fruits et légumes par jour, ni même 3 ni même 2, ce n’est pas bien grave, on s'en bat la nouille comme dit mon fils de 9 ans.

    Y’a plein de pays où il n’y a pas de légumes. On sort le soir, on a des copines, on fume comme un pompier, on les laisse manger des saloperies, et alors ?

    Des enfants heureux ça tient à peu de choses. Eux ils s’en foutent complètement de jouer avec une boite à chaussures ou un emballage de Frosties. Je connais un gamin (plutôt bien élevé par ailleurs), qui traine une écumoire partout (kasdédi au ptit lyonnais). Et alors ?

     

    Existe-t-il un manuel quelque part pour nous dire comment nos maisons doivent-être ?

     

    Vous ne passez pas l’aspirateur ? La poubelle déborde ? Votre vaisselle traine dans l’évier ? Et alors ?

    MAIS ET ALORS BORDEL ? Personne ne vous jugera pour ça. Si la vaisselle traine c’est que vous avez fait à manger, c’est plutôt une bonne chose. Qu’il y ait de la poussière sur les étagères ne fait pas de vous une mauvaise personne. Ça fait de vous une personne avec d’autres priorités. Mais qui sont les gens pour juger, y'a une police de la poussière ou bien ?

     

     

    Existe-t-il un manuel pour dire qui est belle et qui ne l’est pas ? (Ah oui ça existe en fait, c’est Elle ou Grazia)

     

    Dans tous les coins du monde les critères de beauté sont différents. Et même au sein d’un même pays, selon les époques. Parfois c’est bien d’être roux parfois non, avec des grains de beauté, ou pas. Certaines se teignent les cheveux, d’autres mettent des lentilles. ET ALORS ? qui a dit que gros ou petit = mal, maigre ou grand = bien ? Qui décide que les cheveux raides sont mieux que les cheveux frisés, qui décide de ça ? NON MAIS C’EST QUI QUI DECIDE DE CA ?

     

     

    Alors voilà. Je me fais chier à manger tristement de la salade et des trucs que j’aime pas depuis 3 semaines pour perdre les kilos que j’ai gagné en mangeant AVEC PLAISIR du foie gras et du chocolat, avec des amis.

     

    Tout ça pour quoi ? Pour que des gens que je ne connais pas, qui ne me connaissent pas, et dont je me fous totalement me trouvent jolie ? Génial. Ah ben elle est belle la vie.

     

    Soyez zen les meufs, c’est pour tout le monde pareil, ça n’est pas mieux chez la voisine, je vous assure

     

    L'article qui dénonce. Ouais.


    votre commentaire
  • Quand il neige, c’est super beau, alors tout le monde prend des photos et les poste sur Instagram ou Facebook. Bah ouais ça n’arrive pas tous les jours.

    Alors j’en like une, puis deux, puis c’est tout à coup chaque personne de mon réseau qui se met à poster des photos de la rue, du toit de sa voiture, de son pommier, de sa table de jardin, ou de ses gamins de la neige pleins les cheveux. Mais toutes les photos se ressemblent, en plus ou moins réussies d’ailleurs. Bref, je ne sais plus que faire. Il y a maintenant des centaines de paysages urbains enneigés.  J'ai plus que ça sur mon fil. Alors bon, ça suffirait pas un peu ? Déjà je ne poste pas les miennes, parce que TOUT LE MONDE VOIT BIEN QU IL NEIGE. Evidemment que chez moi aussi, ça ne s’est pas arrêté aux portes de ma ville.

    Alors j’évite de polluer encore plus avec mes photos qui ne seraient pas plus jolies que les autres de toute façon. Je vous épargne donc la vue de ma fenêtre.

    Mais je fais quoi, je re-like la 5e photo de la N118 sous la neige que je vois ? Je l’ai déjà liké chez 4 copines, alors pourquoi je ne likerai pas celle de mon autre copine ? Elle m'a rien fait la pauvre. Elle n’est pas moins jolie sa photo, elle ne mérite pas que je la laisse alors que je l’ai fait pour toutes les autres ? En plus objectivement, elle est sympa sa photo. C'est juste la 5e quoi. La même. Mais ça elle ne le sait pas.

    Dilemme.

    Me voilà donc à liker compulsivement TOUTES LES PU**NS DE PHOTOS DE NEIGE D’ILE DE FRANCE pour ne vexer personne. Franchement j’aime bien la neige mais faut pas abuser.

     

     


    votre commentaire
  • En hommage à cette belle journée où l'on est tous coincés ou presque par la neige, je vous propose de ré-écouter cette chanson, monument de la fin des années 80.

    On était toutes Team Elsa, ou Team Vanessa (banane dans les cheveux, pull Poivre Blanc, et bombers Chevignon)

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires